Conférence Intégrité Scientifique

** Retransmission message de l’EDSHS **

Le nouvel arrêté du 25 mai 2016 fixant le cadre national de la formation et les modalités conduisant à la délivrance du diplôme national de doctorat, met en évidence (au 3e de l’Article 3) dans les principes des Ecoles Doctorales, l’obligation à ce que chaque doctorant reçoive une formation à l’éthique de la recherche et à l’intégrité scientifique.

Conférence Intégrité Scientifique du 13 juin 2017

qui se tiendra à l’IRD sur le Campus de l’Université d’Orléans.

Votre présence est donc plus que vivement attendue s’agissant de satisfaire aux obligations liées à votre doctorat et surtout à la nécessité de respecter les codes et pratiques en matière de recherche.

(Accès libre sans réservation)

****
Télécharger le programme : Programme conférence intégrité scientifique

Publicités

new-piktochart_19544430_b4e54260c2defde0540bcf7846b04cae7504e24e

L’ADDOSHS organise une rencontre doctorants/masterants le mercredi 15 février dans l’amphithéâtre Peguy (UFR LLSH) à 17h.

Cette rencontre consistera en une présentation du doctorat par des doctorants et des membres de l’université (enseignants-chercheurs, administration) à destination des étudiants en master en DEG et en LLSH. Tous les étudiants sont les bienvenus à cette réunion d’information et sont conviés à poser toutes les questions qu’ils jugeront nécessaire. (Les doctorants en SHS sont donc vivement invités à être présents pour partager leurs expériences !)

Vous vous demandez comment trouver un sujet ? Quels sont les modes de financement possibles ? Dans quelles conditions travaille t-on ? Venez trouver réponse à ces questions auprès des doctorants le 15 février !

Programme :

  • Présentation du doctorat et du rôle de la recherche par Laurent TOUCHART (Professeur en Géographie CEDETE – Géographie) :
  • Quel sujet ? Quel directeur ? La préparation de la thèse par Antoine DABAN (Doctorant CEDETE – Géographie)
  • Quels modes de financement ?
    • Les bourses institutionnelles par Hélène FLAMEIN (Doctorante LLL – Linguistique)
    • Les contrats CIFRE par Raphaël DANINO-PERRAUD (Doctorant LEO – Economie)
    • Le financement personnel par Moncef ELYOUNSSI (Doctorant CRJ-POTHIER – Droit)
  • Présentation d’un projet de recherche sur les représentations de l’espace Crimée dans les mentalités russo-européenne par Valérian CERINO (Master DDLTE – Géographie)
  • Discussion libre avec des doctorants en Géographie, Droit, Histoire, Économie, Linguistique, Lettres, Langues ou Gestions

Formation MSH : Initiation au traitement de l’information géographique

Accueil

 

La MSH Val de Loire organise une formation « Initiation au traitement de l’information géographique » le 28 février 2017 dans la salle informatique et de formation de la MSH Val de Loire, à Tours.
Elle sera animée par Dominique Andrieu, géographe-cartographe à la MSH Val de Loire. Cette formation est une initiation aux Systèmes d’information géographiques (SIG). Elle s’adresse à un public non initié à la géomatique mais qui peut être amené à travailler des données géographiques dans le cadre de ses recherches. Elle a pour but de comprendre les spécificités de l’information géographique et les différentes étapes qui définissent un SIG.
Aucun prérequis technique n’est nécessaire.
Les postes informatiques de la salle informatique seront équipés des logiciels utiles pour la formation.
Programme:
Après avoir défini les SIG, nous décrirons les spécificités de l’information géographique que ses systèmes permettent de travailler.
L’information géographique implique des méthodes et des outils particuliers d’acquisition, de traitement  et de restitution de la donnée.
Deux situations pratiques permettront d’appréhender l’intérêt de travailler ces données décrivant l’espace géographique :
– travailler des points acquis par GPS
– lier un tableau statistique à son fond de carte
Lieu: Salle informatique et de formation de la MSH Val de Loire, à Tours
Horaire: 9h-17h
Programme complet sur le site de la MSH Val de Loire.
Inscriptions avant le 16 décembre 2016, à l’aide du formulaire en ligne : http://www.msh-vdl.fr/article/formation-initiation-au-traitement-de-l-information-geographique

15 places disponibles. La priorité sera donnée aux membres des laboratoires de la MSH Val de Loire.
Le déjeuner sera libre.

Pour plus d’informations n’hésitez pas à contacter Laurence RAGEOT (laurence.rageot@univ-tours.fr).

Journée doctorale du Laboratoire Ligérien de Linguistique 2016

Les doctorants du Laboratoire Ligérien de Linguistique ont le plaisir de vous informer que la Journée doctorale du LLL se tiendra le lundi 21 novembre 2016, de 10h à 17h à l’Hôtel Dupanloup, situé au centre ville.

Le laboratoire prend en charge le repas du midi, celui-ci est offert sur inscription aux doctorants du LLL. A noter que le lien permet également de choisir son menu. Toute présence sans le déjeuner du midi est à signaler à doctorant.lll@gmail.com.

L’affiche et le programme détaillé de la journée sont disponibles au format PDF.
Pour toute question, n’hésitez à écrire à : doctorant.lll@gmail.com.
Site web : http://www.lll.cnrs.fr/journee-doctorale-du-lll-2016-jdlll-2016

affiche_jdlll_2016

2016-11-10-15_39_16-programme_jdlll_2016-pdf-adobe-acrobat-reader-dc

2016-11-10-15_40_29-programme_jdlll_2016-pdf-adobe-acrobat-reader-dc

Journée d’étude sur le thème
« La Fabrique des revues scientifiques – Enjeux scientifiques, économiques et institutionnels »

8 novembre 2016
Amphithéâtre de l’IRD
5 Rue du Carbone, 45100 Orléans

bandeaujefrs970

Pour l’Open Access Week 2016, le Service Commun de la Documentation organise une journée d’étude sur le thème « La Fabrique des revues scientifiques – Enjeux scientifiques, économiques et institutionnels » qui aura lieu le 08 novembre prochain à l’amphithéâtre de l’IRD. Elle s’adresse aux chercheurs de l’Université d’Orléans et bien sûr aussi aux doctorants.

Une page dédiée avec toutes les informations pratiques et le programme complet est disponible sur le site de la bibliothèque universitaire :

http://scd.univ-orleans.fr/content/journee-etude-la-fabrique-des-revues-scientifiques

Journée doctorale du Cedete

 

La journée des doctorants du laboratoire CEDETE aura lieu le 26 octobre à l’amphithéâtre de l’IRD de 9h à 16h15.

Cet événement est l’occasion pour les doctorants du laboratoire de présenter leurs travaux de recherche et d’échanger sur le déroulement de la thèse (planning, financement, insertion professionnelle post-thèse, etc.).

Une table ronde sera consacrée à l’apport des outils cartographiques (SIG, géomatique…) dans la recherche en géographie. De plus, des interventions sur les formations pour l’aide à la recherche et sur la vie académique et culturelle des doctorants en LLSH à Orléans sont au programme.

Cette journée s’adresse à l’ensemble des étudiants et doctorants de l’université, qu’ils soient géographes ou non. Les enseignants-chercheurs de l’UFR Collegium LLSH sont également conviés.

L’entrée est libre.

 

cedetoriales2016

2016-10-11-14_40_15-programme-cedetoriales-pdf-adobe-acrobat-reader-dc

Programme en PDF.

Séminaire collectif du laboratoire Rémélice

 

Université d’Orléans

Vendredi 22 avril 2016 — 14h-16h (suivi d’un pot)

Salle du Conseil, UFR LLSH


Mayumi Shimosakai (université d’Orléans)
« La littérature de langue japonaise issue de l’immigration coréenne et ses enjeux ».

Cette littérature dont la genèse se situe dans les années 1960 a su gagner une large reconnaissance de la part des critiques. Cependant cette catégorisation fait toujours l’objet de polémiques.
Comment se distingue-t-elle de « la Littérature japonaise » ? Quelles sont les conséquences de la naissance d’une telle catégorie ? Notre objectif est de répondre à ces questions tout en retraçant l’histoire de cette littérature.


Anne Quinney (université du Mississippi, USA)
« La traduction et la trahison : la vie américaine des oeuvres d’Albert Camus. »

Albert Camus est connu aux États-Unis pendant les années quarante d’abord pour son roman L’Étranger et ensuite pour ses essais L’Homme révolté et Le Mythe de Sisyphe. Ces premières traductions en anglais ont été faites très rapidement sans être vérifiées ce qu’a tout de suite regretté son éditrice, Blanche Knopf. Cependant la réputation de Camus était déjà en train de s’établir et, pour ses lecteurs aux États-Unis, il représentait avec d’autres auteurs traduits à cette époque (Sartre et Beauvoir) la vague existentialiste venant de l’Europe. Knopf, Inc a lancé la carrière de Camus sous cette étiquette pourtant erronée : existentialiste (il détestait ce mot), français (il s’identifiait plutôt à son Algérie natale), et romancier (il était principalement un journaliste). Cette identité de l’écrivain forgée par son éditeur reste attachée aujourd’hui à ses œuvres (mal) traduites en anglais. Les nouvelles éditions et publications viennent de paraître pour corriger ces malheurs du passé.
Ma contribution traite des effets de la traduction et de la publicité sur la vie littéraire d’un
auteur à l’étranger à la lumière du cas particulier de Camus aux États-Unis.


Geneviève Guetemme (université d’Orléans)
« Le Mississippi potentiel de Jacques Roubaud — un exemple d’échange littéraire entre les États-Unis et la France »

Jacques Roubaud est poète et mathématicien. Son œuvre comporte également des romans, du théâtre, des essais, des livres pour enfants et elle évoque aussi bien le Graal que les lignes de bus, les nombres, les chats ou l’art contemporain. Tout cela lui permet de parler de lui, de sa vie et de son quotidien et de son travail d’écriture – l’un n’allant pas sans l’autre  la vie étant, pour lui, comme un souffle poétique continué des troubadours à nos jours. Ce souffle il le retrouve dans la marche qu’il pratique quotidiennement, certaines marches étant plus importantes que d’autres. C’est le cas notamment du parcours qu’il réalise en 1976, le long du Mississippi et qu’il relate dans son chapitre « Mississippi Haibun» de la Bibliothèque de Warburg. Je propose de présenter cette marche à pied, pensée en hommage à Mark Twain. L’analyse du récit écrit par Roubaud vingt ans après me conduira à mettre en avant la fascination d’un auteur français pour la culture nord-américaine. Mais il s’agira surtout de considérer le rôle joué par la marche dans une approche contemporaine de l’art et de la littérature. Mon problème sera de voir en quoi cette approche qui interroge le « flip-flop du lever-tomber du pied droit puis du pied gauche, et réciproquement (est-il iambique ou trochaïque ? Cela dépend du point de vue» correspond à une image du monde rythmée, mémorielle et rhizomique où le présent s’entrelace à d’autres temps, où les villes se mêlent à d’autres villes – image du monde sur laquelle se concentre actuellement ma recherche.